L’éclatement des familles politiques et la défiance dans les institutions influent sur la participation au scrutin, selon le chercheur Bruno Cautrès.

Source : liberation.fr – Lilian Alemagna

Cliquez ici