« Selon nos informations, alors que plusieurs banques étrangères ont déjà annoncé publiquement qu’elles ne soutiendraient pas le projet pétrolier EACOP de Total en Ouganda, ce dernier devra se passer de trois des principales banques françaises », écrit le quotidien financier.

Source : challenges.fr – Par Reuters le 21.04.2021 à 18h59

Cliquez ici