Pourtant en chômage partiel, ces salariés continuent de travailler (presque) normalement. Nombreux appels des managers, menaces des RH… voici les moyens utilisés par les entreprises pour imposer à leurs salariés de continuer à travailler. Et en cas de refus du salarié, les sanctions tombent déjà. Témoignages.

Source : capital.fr –   Publié le

Cliquez ici