Le numéro un français de la banque de détail a augmenté ses revenus dans (presque) tous ses métiers au deuxième trimestre. Le bénéfice net, en baisse en raison d’effets de base sur le coût du risque, est légèrement supérieur aux attentes. Ayant fortement amélioré son ratio de fonds propres, le groupe va commencer à déboucler le mécanisme de garanties liant les caisses régionales à l’entité cotée Crédit Agricole S.A., ce qui va doper le résultat de celle-ci.

Source : latribune.fr – Delphine CUNY – 02/08/2019

Cliquez ici