Les habitants de passoires thermiques ne consomment réellement que deux fois plus de gaz et d’électricité que ceux des biens classés A ou B. Une réalité bien éloignée des résultats théoriques du diagnostic de performance énergétique.

Source : capital.fr – Laure BOYER – Hans LUCAS – AFP – Alexandre LOUKIL – 10.01.2024

Cliquez ici