Lors de l’examen du troisième projet de loi de finances rectificative en commission des Finances de l’Assemblée nationale, les députés ont adopté une série d’amendements identiques prévoyant de reporter du 31 août au 31 décembre 2020 la possibilité pour les entreprises de verser la prime Macron à leurs salariés.

Source : capital.fr – Publié le

Cliquez ici