Laisser la liberté de partir à la retraite à 62 ans n’empêche pas de mettre en place des mesures poussant à travailler au-delà. C’est ce que fait l’Agirc-Arrco avec son bonus/malus. Un dispositif dont pourrait s’inspirer l’exécutif pour la création du régime universel de retraite en 2025.

Source : capital.fr –   PUBLIÉ LE 

Cliquez ici