A l’unanimité, le bureau de l’Agirc-Arrco a voté une demande de 8 milliards d’euros d’avance de trésorerie au gouvernement. Une démarche de sécurité qui ne fait pas peser de risque sur le versement des pensions.

Source : capital.fr – – Publié le 

Cliquez ici